• Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

     

     

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

    Magazine "Toutes saisons" numéro 2 ICI

     

    Toujours sur le sujet des hérons, mais cette fois en vous présentant les différences dans les plumages de ces oiseaux suivant les saisons.

     

    Pour commencer...

     

    Le Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis)

     

    Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ardéidés

     

    QUELQUES MESURES : 

    L : 46-56 cm

    Env : 88-96 cm

    Poids : 340-390 gr

    Longévité : 15 années

     

     

    Le nom du Héron garde-bœufs vient du fait qu'il se trouve très fréquemment en compagnie des troupeaux. Il se trouve souvent près des vaches, moutons ou chevaux et aime
    à se poser sur leur dos. Cette espèce vit sur tous les continents, en Amérique du Nord, Centrale et du Sud, en Eurasie, en Afrique et en Australie, et également sur les
    îles associées à ces pays. Natif de certaines régions d'Asie, d’Afrique et du Sud de l’Europe, il est à présent partout excepté aux pôles.

    En plumage nuptial (saison des amours), l'adulte est blanc avec des plumes orange chamoisé sur la calotte, la poitrine et le dos (où elles sont plus longues).
    Les yeux sont jaunes. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages



    Les zones nues, bec, lores (espace entre la partie antérieure de l'oeil et les narines) et pattes deviennent rouge vif pendant la courte période qui précède la formation
    du couple. Les yeux virent également au rouge. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    En plumage internuptial, l’adulte est tout blanc, avec parfois une teinte roux-chamoisé clair diffuse au sommet de la tête. Il est alors plus terne,  
    son bec est jaune et ses pattes sombres. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    Les deux sexes ne présentent pas de dimorphisme sexuel.

     

    Héron cendré (Ardea cinerea)

     

    Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ardéidés

     

    QUELQUES MESURES :

    L : 90-98 cm

    Env : 175-195 cm 

    Poids : 1020-2070 gr

    Longévité : 25 années

     

    Une attitude souvent pétrifiée au bord de l’eau. Indissociable des zones humides, le Héron cendré est un "chasseur" redoutable.

    En plumage nuptial, l'adulte présente les parties supérieures grises, de longues plumes claires sur les scapulaires (partie du plumage de l'aile venant recouvrir les épaules
    de l'oiseau au repos). Les rémiges (grandes plumes de l'aile) sont noires. 

    Les parties inférieures sont blanchâtres. Le devant du cou est blanc strié de noir. Il a de longues plumes sur la poitrine. 

    Sur la tête, la calotte, les joues, le menton et les côtés du cou sont blancs. Une large bande noire bleutées s’étend des yeux jusqu’à la nuque, prolongée par de longues
    aigrettes noires bleutées. Son long bec est plutôt orangé, ses yeux sont jaunes et ses pattes et doigts sont d'un rose profond. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages     Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    L’adulte en plumage d’hiver est légèrement plus terne. Il n'y a alors plus ses longues plumes sur les scapulaires, la poitrine et la nuque. Le bec est plutôt jaune.
    Les pattes et les doigts sont devenues d'un brun jaunâtre.

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages 

    Les deux sexes ne présentent pas de dimorphisme sexuel, si ce n'est que la femelle présente des aigrettes plus courtes. 

     

    Aigrette garzette (Egretta garzetta)

     

    Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ardéidés

     

    QUELQUES MESURES :

    L : 55-65 cm

    Env : 86-104 cm

    Poids : 280-640 gr

    Longévité : 22 années.

     

    L’aigrette Garzette est une aigrette petite et élégante, un cou mince, un bec noir fin et pointu et des pattes noires aux doigts jaunes telles des chaussettes.

    En plumage nuptial, l'adulte présente une face bleu-grisâtre et les lores rougeâtres. Deux longues plumes fines et blanches ornent l'arrière de sa tête, s’étendant de la
    nuque à la moitié du cou. Elle a aussi des « aigrettes » ayant servi à orner les chapeaux des dames il y a quelques dizaines d'années,  (longues plumes sur le haut de la
    poitrine,  ainsi que sur les scapulaires, allant en se recourbant sur la partie supérieure du corps). La base de la mandibule inférieure est grisâtre.
    Les doigts sont jaune-orangé vif, même parfois rosâtres pour une brève durée. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    En plumage d’hiver (ou éclipse), le bec est noir, les lores grisâtres et les doigts jaunes pâle ou jaune-verdâtre. L’aigrette Garzette à ce moment-là ne présente pas
    les longues plumes de la nuque, ni les aigrettes sur son corps. Les yeux sont jaune pâle.

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

    Les deux sexes sont semblables.  

     

    Grande aigrette (Egretta alba)

     

    Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ardéidés

     

    QUELQUES MESURES : 

    L : 80-104 cm

    Env : 140-170 cm

    Poids : 700-1500 gr

    Longévité : 23 ans

     

    En période nuptiale, la grande aigrette a le plumage totalement blanc, avec de longues plumes sur le dos allant jusqu’au-delà de la queue.
    Le bec est jaune avec l’extrémité sombre. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    Au point d'orgue de la saison nuptiale, le bec peut devenir jaune-orangé et les lores verts. La grande aigrette n’a pas de crête ou de longues plumes sur
    la tête comme l'Aigrette Garzette.

    En période d'éclipse, Elle a aussi le plumage blanc, mais les longues plumes du dos ont disparu. Le long bec et les lores sont jaunes. Les yeux sont jaunes.
    Les pattes et les doigts sont noirs tout au long de l’année. 

     

    Quelques Hérons et leurs différents plumages

     

    Les deux sexes ne présentent aucun dimorphisme sexuel bien que le mâle soit légèrement plus grand que la femelle. 

     

     

     

     

     

    La photo et moi

    Retour aux galeries