• Mantes & Empuses

     

    MANTES & EMPUSES

    Magazine "Toutes saisons" n° 3 ICI

     Mantes & Empuses

    Trouvant ces animaux particulièrement fascinants, j’ai choisi sur ce numéro, de vous en parler un peu et peut être aussi
    de faire « sauter » la mauvaise réputation qui les poursuit.

    Je vais parler ici des espèces rencontrées en France

     

    La Mante est donc poursuivie par cette idée reçue que nous nous faisons bien souvent (moi la première avant de m’y intéresser d’un peu plus près).
    Nous lui avons, à tort, fait une bien mauvaise réputation qui s'est répandue comme une trainée de poudre... au même titre que les loups mangeurs d'hommes.
    Et à mon grand regret, cette information apparaît encore sur certains ouvrages.

    Non, la mante n'est pas la "tueuse en série" que l'on veut bien décrire !!!

    Ce qui lui a donné cette bien sordide image, c'est que les naturalistes organisent des accouplements en laboratoire, dans des conditions bien différentes
    de la réalité dans la nature. En effet, la femelle a besoin de manger en sortant de sa torpeur après un accouplement et dans un laboratoire elle est
    souvent seule avec le mâle dans le terrarium, c'est pourquoi ce sera lui la victime de ses besoins alimentaires, car ne disposant pas de la nourriture nécessaire
    à proximité, elle n'a alors pas d'autre choix que de le dévorer. 

    En revanche, sur trente accouplements filmés dans la nature, un seul s'est achevé sur une scène de cannibalisme.

    De plus, les rares fois où elle se livre à ce cannibalisme dans la nature, c'est souvent avec l'assentiment de son partenaire. Celui-ci, aussi faible que l
    a femelle après un accouplement qui peut durer des heures, se sacrifie pour nourrir la mère de ses futurs petits quand les proies se font rares, ce qui lui
    donne une chance de parvenir à assurer sa descendance.

    Dans son biotope, elle trouve souvent la nourriture nécessaire à proximité et laisse repartir le mâle librement.
     

     

    LA MANTE RELIGIEUSE (Mantis religiosa)

     Mantes & Empuses

    On la trouve surtout dans le Midi de la France, l’Espagne, l’Afrique du Nord.

    Sa tête est grande, ses yeux triangulaires, ses yeux arrondis. Les fémurs des premières pattes sont munis de fortes épines
    sur la face intérieure. Les fémurs des autres pattes en sont dépourvus.

    Le corps et les ailes sont vertes, brun ou gris jaunâtre.

    Le mâle mesure de 42 à 61 mm, la femelle de 48 à 75 mm.

    On trouve l’espèce parmi la végétation, dans les endroits secs et chauds, généralement riches en buissons.

    Les individus sont adultes dès la mi-août. On les rencontre jusqu’en novembre.

    Mantes & Empuses 

    Généralement bien camouflée par sa coloration, elle se tient à l’affût, attendant le passage d’une proie (mouche, criquet, papillon…)
    qu’elle saisit instantanément et qu’elle porte à sa bouche. Les proies peuvent atteindre presque sa taille.

    Mantes & Empuses

    Dans les semaines suivant la copulation, l’abdomen de la femelle se gonfle d’œufs. L’oothèque (sécrétion spumeuse – sorte d’écume -
    qui durcit vite) renfermant la ponte, d’un brun jaunâtre et déposé en septembre ou octobre, mesure environ 40mm sur 20mm de large.

    Elle contient de 200 à 300 œufs.

    Elle est souvent déposée sur une pierre ou sur des feuilles. Les larves éclosent en mai et ressemblent aux adultes
    (toutefois plus petits) dès la sortie de l’oothèque.

    Mantes & Empuses

    Il existe plusieurs espèces proches :

    - La Mante ocellée (Iris oratoria) qui possède une grande tache noir violacé sur les ailes postérieures.

    -         La Mante aptère (Geomantis larvoides) qui est grise à dessins bruns, est quant à elle dépourvue d’ailes, et est souvent pour cette raison,
    confondue avec les jeunes d’autres espèces.

     

    MANTE TESTACEE (Mante décolorée – Ameles decolor)

     Mantes & Empuses

    On la trouve en Afrique du Nord-Ouest et en Europe méridionale jusqu’à la Grèce.

    Mante de taille moyenne présentant un prothorax (zone située entre la tête et le thorax) pourvu d’une ligne médiane noire et étant
    plus de deux fois long que large.

    Les yeux sont arrondis et non anguleux.

    Mantes & Empuses 

    Le mâle varie de 20 à 25 mm pour 20 à 27 mm concernant la femelle (peu d’écart de taille donc entre les deux sexes).

    La coloration est gris brunâtre, noir ou jaune blanchâtre.

    On observe les adultes d’août jusqu’en octobre.

    En Espagne, les jeunes hivernent, on trouve donc des imagos dès avril.

     Mantes & Empuses

    Cette Mante colonise les jachères et la garrigue.

     

    AMELES SPALLANZIANA

    Mantes & Empuses
    Source photo :
    http://www.insecte.org


    Malheureusement jamais rencontrée.

    Elle est verte, grise ou brune. On trouve des sujets bigarrés (vert et roux).

    Ses yeux sont coniques.

    La femelle a les ailes courtes et l’abdomen est très large et nettement relevé.

    Le mâle est ailé et est semblable à Ameles decolor.

    On la trouve en région méditerranéenne dans les lieux secs avec buissons.

     

    EMPUSE COMMUNE (Empusa pennata)
    (Le jeune est dénommé Le Diablotin)

    Mantes & Empuses 

    L’espèce est présente en Afrique du Nord, en Europe de l’Espagne jusqu’en Istrie.

    La tête des Empuses possède un vertex allongé et pointu.

    Mantes & Empuses 

    Les fémurs des pattes médianes (pattes du milieu) et postérieures, ainsi que la face ventrale de l’abdomen,
    sont munis de lobes foliacés (en forme de feuille).

    Les Elytres (ailes antérieures) sont verdâtres, partiellement transparents, colorés de rose à la base.

    Le corps du mâle est d’environ 47 mm et celui de la femelle de 54 à 67 mm. 

    Active la nuit, elle est souvent attirée par les lumières.

    Moins vorace que la Mante religieuse, l’Empuse se nourrit de petits insectes.

     Mantes & Empuses

    Les imagos sont observés de mai jusque fin juillet.

    Les jeunes apparaissent dès septembre et sont actifs pendant les mois d’hiver.

    Ces immatures, appelés « Diablotins » adoptent souvent une posture très particulière, dressés sur leurs pattes,
    avec l’abdomen soulevé et recourbé vers l’avant.

     Mantes & Empuses

    On trouve dans les Balkans l’Empuse fasciée (Empusa fasciata) qui est munie de lobes plus épais sur la face dorsale des hanches.


    La photo et moi

     

    Retour aux galeries