• Le nourrissage des hérons

     

     

     

     

    Le nourrissage des Hérons
    au Parc Ornithologique du Pont de Gau

    Magazine "Toutes saisons" numéro 1 ICI

     Situé à 4 km des Saintes Maries de la mer, le Parc Ornithologique de Pont de Gau vous invite à partager l'intimité de la faune sauvage dans un milieu naturel de 60 ha.

    Sept kms de sentiers circulent à travers toutes les facettes de cet environnement si particulier : marais, étang, roselières, pelouses, sansouïres, roubines...
    La diversité d'habitats favorise la présence d'un grand nombre d'espèces d'oiseaux, sédentaires ou migrateurs.
    Tout, ici, a été imaginé afin de faciliter la présence et l'observation de plusieurs centaines de flamants roses, hérons, cigognes, aigrettes, sarcelles, rapaces,
    passereaux et autres petits échassiers.

    Ici, j'ai eu envie de vous proposer le nourrissage des hérons sur la réserve.

    Lors de ma dernière visite, alors que j'étais là à l'ouverture, j'ai pu assister à ce moment qui peut sembler cruel.
    A savoir offrir des poissons morts, mais également des poussins décongelés à ces oiseaux.

     

    Le nourrissage des hérons

     Le Héron cendré dans la nature se nourrit de poissons, anguilles, batraciens, insectes, rongeurs, serpents...
    mais il ne dédaigne pas non plus s'offrir comme repas les poussins des autres oiseaux au moment des naissances.
    Ce sont en effet des proies faciles et sans défense se trouvant dans les nids au bord des étangs, ou lui Héron, aime se mettre à l'affût.

    Le nourrissage des hérons

     Pour plusieurs raisons, je pense, le parc apporte un complément alimentaire aux oiseaux. La première étant bien évidemment de les fidéliser à la réserve
    puisque aucun oiseau n'est éjointé (ailes coupées pour les empêcher de s'envoler). Par conséquent, même les migrateurs reviennent chaque année
    sur cet espace ou la nourriture est bien évidemment plus facile à trouver qu'ailleurs. Un autre raison qui elle n'est qu'une déduction de ma part,
    serait qu'en nourrissant les Hérons quotidiennement, avec un estomac rempli, ils seraient certainement moins enclins de s'alimenter
    avec les petits des Nettes Rousses, Colverts, Souchets, Echasses blanches, Sternes Pierregarain et autres oiseaux fidèles au site et qui alors
    auraient bien du mal à assurer leur descendance.

    Le nourrissage des hérons

    La nourriture leur est présentée dans de grand récipients, posés sous ces grilles visibles sur les photos, dans lesquels ils passent leur tête.
    La partie n'est pour autant pas facile pour tous. Les adultes se remplissent en premier, repoussant les autres oiseaux à la moindre tentative d'approche,
    même si leur estomac est bien rempli et qu'ils ne cherchent plus eux-mêmes à manger.

    Le nourrissage des hérons

     La nourriture leur est présentée dans de grand récipients, posés sous ces grilles visibles sur les photos, dans lesquels ils passent leur tête.
    La partie n'est pour autant pas facile pour tous. Les adultes se remplissent en premier, repoussant les autres oiseaux à la moindre tentative d'approche,
    même si leur estomac est bien rempli et qu'ils ne cherchent plus eux-mêmes à manger.

    Le nourrissage des hérons

    Un moment qui m'a vraiment impressionné, surtout de voir la vitesse à laquelle ils gobent leurs proies,
    et l'élasticité de leur cou, totalement déformé au passage ce celles-ci.
     

    Le nourrissage des hérons

     

     

     

     La photo et moi

    Retour aux galeries