• Le Guêpier d'Europe (2013)

     

     

     

     

     

    Le Guêpier d'Europe - Merops apiaster - European Bee-eater 

     

    Il était une fois... dans l'Oued 

     

    Août 2012, ma première rencontre avec les Guêpiers d'Europe.
    Je n'avais pas idée que ces oiseaux nidifaient dans la région, et je les ai rencontrés au hasard de mes billebaudes.
    Emerveillée par leurs magnifiques couleurs "arc en ciel" volant au dessus d'un champ en quête de nourriture, je ne voulais pas en rester là.

    Malheureusement, quinze jours plus tard, il repartaient vers l'Afrique pour passer l'hiver au chaud pour l'hiver 2012/2013.

    Durant l'hiver, j'ai donc fait des recherches sur les terrains propices à sa nidifications, j'ai harpenté la région, et j'ai fini par découvrir
    les nids des années précédentes.

    Début mai 2013, le bonheur : Ils étaient de retour, et en grand nombre !

    Le Guêpier d'Europe

    Je suis retournée fréquemment les observer.  Après plusieurs semaines d'observations des Guêpiers d'Erurope sur leur site de nidification,
    et à des horaires variés, j'ai pu observer quelques uns de leurs fonctionnements récurrents face à une éventuelle prédation.
    En effet, leurs nids en galeries sont assez accessibles, pouvant se trouver parfois très près du sol, voir au sol.
    J'ai fait mes visites sur différents horaires : matin très tôt, en pleine journée, en soirée...
    Finalement, c'est en pleine journée qu'ils sont le plus actifs, quand les insectes le sont eux aussi... forcément !
    En leur présence, je ne vois pas l'heure tourner. Je me pose et quand je regarde ma montre, quatre heures sont passées.

    Le Guêpier d'Europe

    A l'arrivée sur le site, et malgré toute la discrétion qu'il est possible d'avoir, on peut remarquer,
    postés toujours sur les mêmes arbres, et même, sur les mêmes branches, des oiseaux "guêtteurs" sur tout le pourtour du site.
    A notre apparition, le guêtteur de proximité se met à chanter plus fort qu'il ne le fait habituellement
    prévenant les autres oiseaux de la colonie. Il reste ainsi perché quelques secondes, jusqu'à ce que tous les
    autres oiseaux posés eux aussi, prennent la fuite.
    Il s'agit alors de s'installer, toujours le plus discrètement possible, et là, d'attendre quinze bonnes minutes
    pour que les oiseaux reviennent sur le périmètre.
    Les différents guêtteurs reprennent ainsi leur places, et peuvent rester "en poste" dix minutes.
    A chaque mouvement impromptu, le processus se reproduit.

     

    Le Guêpier d'Europe

    Les mouvements de groupe de ces oiseaux se font généralement par vagues.
    Durant dix minutes, ils peuvent voler au dessus de nos têtes en nombre, passant même très près du lieux ou nous sommes postés.
    Puis tout à coup, ils s'éloignent une centaine de mètres plus loin pour revenir dix à quinze minutes plus tard.
    Lors de nos visites sans être en réel affût (partiellement cachés sous les ronciers par exemple), il est
    incontestable qu'ils viennent régulièrement vérifier nos activités, volant dans une grande proximité
    et sans l'ombre d'un doute, nous observant. 
     Je me demande qui regarde l'autre...

    Le Guêpier d'Europe

    Mai et juin, c'est la pleine période des parades nuptiales, des offrandes entre couples, des préparation des nids. 

    Le Guêpier d'Europe     Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

    Début juillet, les petits sont nés, mais je ne fais que les entendre sans les voir encore...
    Leurs cris sont encore différents de ceux des adultes.
    Cette fois, Je m'y rends avec la tente d'affût afin de les déranger le moins possible.

    Le Guêpier d'Europe

     Après cinq minutes, les parents reprennent le ravitallement dans les nids.

    Le Guêpier d'Europe

    Les allers et retours sont incessants pour apporter des insectes à leurs progénitures. 

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

    Papillons, libellules, sauterelles, cigales, guêpes, abeilles, bourdons... tout est bon. 

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

    Ce sont des moments magiques...  

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

    Je souhaite à tous les amoureux des oiseaux de pouvoir les rencontrer,
    et vous laisse en compagnie de ces superbes oiseaux. 

    Les conditions d'affût pour les photos ci-dessous

    Le Guêpier d'Europe



    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe     Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe

    Il est temps à présent pour les petits de sortir du nid... Nous sommes dans la première semaine du mois d'Août

    Dans le ciel les parents les encouragent...

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

    Eu au nids, les petits hésitent encore à se lancer... 

    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe

     

    Le Guêpier d'Europe   Le Guêpier d'Europe


    Et au départ de ces moments partagés en leur charmante compagnie...

    Le Guêpier d'Europe

    Fin Août, eux aussi sont au départ pour d'autres horizons...
    Ils iront passer quelques mois en Afrique pour revenir fin mai de l'année suivante. 


    ---

    QUELQUES INFORMATIONS :
    Source ICI

     

    Chant du Guêpier d'Europe (couper le son du lecteur en haut de page) 

     

     

     

    Guêpier d’Europe - Merops apiaster

     

    Ordre des Coraciiformes – Famille des Méropidés

     

    QUELQUES MESURES :
    L : 28 cm + filets: M : 2,5cm – F : 1,8 cm
    Poids : 44-78 gr

     

    DESCRIPTION DE L’OISEAU :
    Le Guêpier d’Europe est un bel oiseau élégant, semblable à un arc-en-ciel quand il est en vol.
    Visiteur d’été dans le sud de l’Europe, ce joli guêpier est un régal pour les yeux !

      

    Le mâle adulte en plumage nuptial a la calotte et le manteau châtain vif. Les scapulaires et le croupion sont jaunâtre pâle.
    La queue et les filets sont verts, tout comme les couvertures sus-caudales.

    Sur le dessus des ailes, les primaires, les premières couvertures et les tertiaires sont vert à bleu-verdâtre.
    Le reste des ailes est châtain. Le bord de fuite est sombre.

    Sur les parties inférieures, la gorge est jaune, bordée d’une collerette noire.
    Le reste des parties inférieures est bleu-verdâtre. Le dessus des ailes et de la queue est blanc grisâtre.


    Sur la tête, la base supérieure du bec est blanche et le front est bleu-verdâtre. La calotte est châtain foncé.
    Les lores sont noirs, s’étendant à travers l’œil jusqu’aux couvertures auriculaires en une bande noire légèrement bordée de bleu-verdâtre en dessous.

    Le bec noir, robuste et pointu est légèrement courbé vers le bas. Les yeux sont rouges. Les pattes courtes et les doigts sont gris-brun.

    Le mâle en automne est plus vert. La calotte, la collerette et les scapulaires sont teintés de vert, alors que le manteau, le dos et le croupion sont verts.
    Le mâle en hiver est plus terne qu’en plumage nuptial.

    La femelle a les scapulaires et le bas du dos plus verts, moins jaunes que le mâle. Les ailes sont plus ternes et les parties inférieures plus pâles. Les filets sont plus courts que chez le mâle.
    Le juvénile est plus clair que les adultes et ses yeux sont bruns.

     

    CRIS ET CHANTS :
    Le Guêpier d’Europe est une espèce vocale, souvent bruyante quand elle se nourrit ou pendant les migrations.
    Au site du nid, les sons émis sont plus doux.
    Le cri de contact est agréable. C’est un trille qui porte loin « prruip » ou « pruuk ».
    Une oreille attentive peut décerner des inflexions très subtiles dans certains cris qui sont pourtant de structure simple.

     


    HABITAT :
    Le Guêpier d’Europe fréquente les vallées fluviales, les pâturages, les zones cultivées avec quelques arbres, les prairies et les plaines,
    les abords des collines ensoleillées, les rives broussailleuses des fleuves dans les semi-déserts, et aussi les plantations de chêne-liège et d’oliviers,
    les rizières et les champs de céréales.

    En Afrique, sur les zones d’hivernage, il fréquente les savanes, les rives des lacs et les zones cultivées.

     


    DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
    Le Guêpier d’Europe se reproduit dans le sud de l’Europe, en Afrique du Nord et du Sud et à l’ouest de l’Asie.
    Cette espèce est très migratrice et hiverne en Afrique Tropicale, en Inde et au Sri Lanka.

     

    COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
    Le Guêpier d’Europe se nourrit en priorité d’Hyménoptères tels qu’abeilles, guêpes et frelons, et autres insectes similaires.
    Il les capture en vol, depuis un perchoir exposé d’où il s’élance à leur poursuite. Avant d’avaler sa proie, il la frappe sur une surface dure pour enlever le dard.
    Un seul guêpier peut consommer jusqu’à 250 abeilles par jour.

     


    Mais il capture aussi d’autres insectes tels que libellules, cigales, papillons et termites. La proie est capturée après une courte poursuite en vol ou depuis un arbre,
    un fil électrique ou une clôture. Elle est ensuite transportée au perchoir pour la tuer et l’avaler.

    Le Guêpier d’Europe rejette fréquemment des pelotes contenant les parties indigestes des insectes.

     

    Comme cet oiseau nidifie dans des terriers, il a besoin de prendre des bains dans l’eau et dans la poussière afin de se débarrasser des parasites qui infestent sa peau.

     

    Au début de la saison de reproduction, le Guêpier d’Europe effectue quelques parades qui mettent en valeur les couleurs vives de son plumage.
    Les couples se forment sur les zones d’hivernage en Afrique.

    Les parades vocales sont importantes. L’oiseau gonfle les plumes de la calotte et du cou, déploie sa queue vibrante et relève les ailes tandis qu’il chante.
    Il fait aussi des offrandes de nourriture à la femelle, très vite après leur arrivée sur les aires de reproduction. Les accouplements suivent en général ce comportement,
    mais souvent après plusieurs offrandes.

     


    Les parades aériennes ressemblent au vol d’un papillon, avec des glissés ailes bien relevées suivis de battements peu profonds tandis que le mâle chante fortement.
    Différentes postures sont adoptées par les deux partenaires posés face à face. Les ailes sont relevées, les plumes de la calotte sont dressées en pointe,
    le corps se balance de haut en bas, tout ceci en guise de prélude à l’accouplement.

     


    VOL :
    Le Guêpier d’Europe a un vol agile. Ses longues ailes assez larges et pointues lui permettent de couvrir de longues distances en migration, jusqu’à 500 km en une seule journée.
    L’oiseau fait preuve d’une grande mobilité quand il chasse, s’élance depuis un perchoir, ou poursuit un insecte en vol continu haut dans le ciel. Habituellement, il effectue des battements gracieux alternés avec des accélérations soudaines avec les ailes bien tendues.

     


    REPRODUCTION DE L’ESPECE :
    La saison de reproduction varie selon la distribution géographique.
    Le Guêpier d’Europe nidifie habituellement en colonies lâches, mais aussi parfois en solitaire.
    Très vite après leur arrivée sur les aires de reproduction, le couple et quelques aides creusent le terrier sur le site de naissance du mâle. Le nid est situé dans un endroit sablonneux plat ou en pente, mais souvent dans des parois terreuses.

     


    Les guêpiers enlèvent entre 7 et 12 kg de terre du tunnel, et la construction peut durer entre 10 et 20 jours. Le terrier mesure de 70 à 150 cm de long.
    Il est de section ovale, de 7 x 9 cm. Il peut être droit ou légèrement courbe, souvent horizontal mais parfois incliné selon le site.

     


    La femelle dépose 4 à 10 œufs à un ou deux jours d’intervalle. L’incubation dure 20 jours, parfois davantage dans le Paléarctique, mais seulement 13 jours en Afrique du Sud.
    Les deux sexes prennent des tours pour couver, de 10 à 60 minutes dans le Paléarctique, et de 2 à 3 heures en Afrique du Sud.

    Les poussins naissent nus et aveugles sur une période de 2 à 6 jours. Les plumes poussent un peu plus tard et en même temps, le poussin voit et bouge, et devient agressif.

     


    Les jeunes sont nourris par les adultes et quelques aides. Ils atteignent le poids des adultes à l’âge de 15-17 jours pour 55 grammes, et à 20-25 jours, ils pèsent 60 à 70 grammes. Les parents les nourrissent pendant encore trois semaines après l’envol qui a lieu environ un mois après la naissance.
    Une seconde couvée peut être mise en route si la première est perdue, et un second terrier sera rapidement creusé pour cette nouvelle couvée.

     


    ALIMENTATION :
    Le Guêpier d’Europe se nourrit principalement d’insectes tels qu’Hyménoptères, Diptères et Odonates, mais aussi de termites, papillons et sauterelles.
    Il chasse en volant, ou en s’élançant depuis un perchoir exposé. Les abeilles, guêpes et frelons ainsi que les espèces similaires sont tuées et le dard est enlevé avant de les avaler.

     


    PROTECTION / MENACES / STATUTS :
    Le Guêpier d’Europe est commun localement et largement répandu dans la majorité de sa distribution. Cependant, cette espèce est menacée par la chasse en tant que parasite ou pour la consommation, par l’usage des pesticides qui réduit les populations d’insectes, par la canalisation des cours d’eau qui supprime les rives sableuses et donc les sites de nidification, et par les développements et les dérangements humains.
    Mais l’espèce n’est pas menacée pour le moment.

     

     

     

    La photo et moi

    Retour aux galeries