• La Majesté du Cerf

     

    La majesté du Cerf

     

    La Majesté du Cerf

     

    La ferme aux Cerfs du Houga (Gers - 32) est un magnifique endroit pour découvrir et approcher de magnifiques cervidés dans une relative proximité. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    En effet, vous pouvez vous balader sur six kilomètres de sentiers dans la nature, traverser bois et prairies ou ces magnifiques animaux vivent à l'état naturel.
    Les chênes et les hêtres balisent le chemin, ce qui ajoute au charme des lieux. Des moments quasiment impossibles à voir dans la forêt sans longs affûts et en comptant
    avec la chance de se trouver au bon endroit au bon moment.

     

    La vie des Cerfs

     

    A l'automne les mâles sont enfin prêts à "jouer" de leurs bois pour conquérir les femelles.  Il faut beaucoup de rapidité et de réactivité aux photographes
    pour saisir ce moment d'intimité. 

    La Majesté du Cerf

     

    C'est cette période qui a fait la réputation du cerf, celle où l'on peut entendre le fameux "brame" encore appelé "raire", pour attirer les femelles.  
    Ce cri, poussé sans relâche, résonne dans toute la forêt de fin septembre (deuxième quinzaine) à la mi-octobre. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    Il y a différentes intonations dans les brames. 

    - brame de présence : court et bref, il n'est en fait qu'un rot grave et rauque ;

    - brame de langueur : long, isolé et mélancolique (ouh oâh oh oh) ;

    - brame de défi : provocation au timbre élevée (ho ho ho oâh) ;

    - brame de poursuite : cri saccadé émis lorsque le cerf court derrière une biche (heu heu heu ...) ;

    - brame de triomphe : cri puissant du vainqueur d'un combat. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    A cette période des amours, en pleine nature, les jeunes cerfs sans harde partent à l'aventure pour conquérir leurs femelles, oubliant alors toute prudence.

    Les vieux mâles quant à eux, veillent jalousement sur leur harde qu'ils ont réintégrée (après de longs mois en solitaires ou entre jeunes mâles), essayant, en plus et si possible,
    d'attirer les femelles de la harde voisine. Ces hardes peuvent atteindre 30 femelles à cette époque. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    Les mâles ont alors fort à faire, de jour comme de nuit, et pendant tout un mois : surveiller les femelles, s'accoupler avec celles qui sont prêtes, décourager les jeunes mâles
    qui essayent de leur voler celles qui s'éloignent du troupeau sous le charme d'autres prétendants téméraires. Les mâles sans harde peuvent devenir très pressants pour
    prendre la place d'un ancien, et le combat devient alors inévitable. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    L'intimidation peut suffire, les vieux mâles ayant de l'expérience. Si les jeunes se montrent obstinés, alors le bruit des bois s'entrechoquant résonne dans la forêt.
    Ce n'est pas un combat à mort à proprement parler, mais certaines fois il arrive que l'un des combattants soit mortellement blessé. Il arrive aussi que les deux cerfs restent
    bloqués, leur bois entremêlés. Ils meurent alors tous deux d'épuisement.

    Il n'est pas rare de voir, à cette époque, des cerfs avec des touffes d'herbe et de terre accrochées aux bois. La surexcitation les pousse à labourer l'environnement
    à grand coup d'andouillers qui se voient alors parfois bien garnis. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    La période de fécondité de la biche est très courte (moins d'une journée et heureusement pas toutes en même temps). Le cerf en revanche, a une faculté d'accouplement
    de presque un mois, ce qui lui permet de saillir toutes les femelles prêtes à donner la vie.

    C'est une période extrêmement éprouvante physiquement pour les cerfs, ils ne mangent pour ainsi dire pas, et n'ont aucun répit : combats, accouplements, surveillance ...
    Ils peuvent, durant cette période, perdre jusqu'à 20 kg. Sur la fin de la période du rut, c'est au tour des jeunes mâles de profiter de toutes leurs chances, quand les vieux mâles,
    à bout de force et au bord de l'épuisement, ne parviennent plus à surveiller leurs femelles. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    Cette période de rut terminée, les mâles épuisés se referont une santé et se prépareront à l'hiver qui arrive. Leur occupation ne sera plus alors que manger et dormir.
    La nature généreuse a tout prévu en cette saison, avec dans les forêts une profusion de glands, faines, châtaignes ... très riches pour reprendre du poids.

    Huit mois plus tard, au printemps, ce sera le temps des naissances, les faons. Ils viennent de naître et marchent encore de leur pas hésitant. A cette époque, les cerfs semblent
    bien dénudés sans leurs bois. Ces derniers ne reprendront leur forme définitive que vers la fin du mois de juin quand de nouveaux "Bambis" viendront peupler les bois et prairies. 

     

    La Majesté du Cerf

     

    Si vous passez par le Gers, n'hésitez pas à aller admirer ces magnifiques animaux. L'accueil à la ferme est également très sympa, et même pour ceux qui se refusent à manger
    de la viande (le passage à table n'est pas obligatoire), un repas végétarien peut vous être proposé. Vous pouvez même profiter d'une nuit dans votre voiture ou dans votre
    camping-car, avec l'assentiment des propriétaires des lieux,  pour assister à des moment magiques. En revanche n'espérez pas en période de brame, de pouvoir vous endormir.  

     

    La Majesté du Cerf

     

     

    Texte : Laurent Delalandre
    Photos : Pascale et Laurent Delalandre

    Ses pages photos ICI

     

    La photo et moi

     

     Retour aux galeries